Récit d'une noce obscure - L'incandescent Antonin A.

Rodez, vendredi 24 mai 1946, dans l’après-midi. C'est le 144ème jour de l'année. 1946 n'est pas une année bissextile, il reste donc 221 jours dans l'année. 21ème semaine de l'année. Signe astrologique: Gémeaux Signe astrologique chinois: Chien Antonin Artaud s’apprête à quitter l’hôpital psychiatrique de Rodez dans lequel il a subi 58 séances d'électrochocs. Lors de l’une d’entre elles, le corps secoué, une vertèbre se brise. Ces électrochocs lui sont administrés par le Docteur Gaston Ferdière, assis près de lui, sur le banc du jardin… Gaston Ferdière né en 1907 et mort en1990 fut également poète proche des surréalistes. Médecin-chef du service de psychiatrie de l'asile de Rodez où a été interné Antonin Artaud de 1943 à 1946. Artaud déclare : « Le Dr Ferdière m’a imposé 58 fois en 3 ans les affres de l’électrochoc afin de me faire perdre la mémoire de mon moi qu’il trouvait beaucoup trop conscient. »

Le samedi 25 mai 1946, Antonin Artaud sort de l'hôpital psychiatrique de Rodez où il a été interné pendant plusieurs années. Il a été "soigné" par le docteur Gaston Ferdière, poète et ami des surréalistes, et a subi 58 séances d'électrochocs. Un électrochoc d'une violence indescriptible a casse une vertèbre, ajoutant à la douleur psychique la douleur physique.
Charles Gonzales, très ému par une photo représentant Gaston Ferdière et Antonin Artaud assis sur un banc dans le jardin de l'hôpital la veille de sa sortie imagine ce qu'aurait dit Artaud.
Le texte a été adressé à Serge Malausséna, neveu et ayant-droit d'Artaud qui a écrit:" Je félicite Charles Gonzales pour avoir réalisé ce livre avec amour grâce à la profonde compréhension qu'il a de la pensée d'Antonin Artaud et qu'il exprime avec talent. Il est de ceux qui serviront la mémoire d'Artaud. Ce livre, fait "à l'ancienne" avec ce beau papier aurait par sa discrète élégance, été très apprécié par mon oncle"